#150 J’ai testé pour vous … les bracelets en crins de la Maison Ausica

Hello les petits crapauds, ça baigne dans l’huile ? Fidèle au post du Jeudi, même depuis mon transat, ma crème solaire et ma tarte tropezienne sous le bras– oui oui tout ça en même temps et à peu près dans cet ordre là …

Anyway, un peu avant mes vacances, j’avais enfin pris le temps de couper une petite mèche de crins de mon cheval pour les envoyer à Laura, de la Maison Ausica qui m’avait proposé depuis longtemps de m’en faire un joli bracelet.

Alors oui oui je sais, on a déjà tous plus ou moins déjà essayé de faire soi-même son petit bracelet avec trois pauvres tresses … le plus dur étant de l’accrocher et de lui offrir une durée de vie supérieure à 2heures … eau à proximité et activités équestres comprises ! Avant de dépouiller ton cheval de tous ces crins pour tenter une fabrication maison de bracelets, autant faire appel à une professionnelle une bonne fois pour toute !

Que ce soit symbolique, suite à la perte de son cheval ou par simple envie d’avoir un bijou un peu hors du commun et unique, et de porter un petit bout de son cheval toujours avec soi … autant choisir le haut du panier des bracelets pour confier la création de ton bijou. Laura a crée la maison Ausica en 2011, à la base, elle est diplômée d’une école de commerce et elle est « contrôleuse de gestion » … ouaip je suis d’accord ça ne fait pas trop rêver tout ça (désolé pour les contrôleurs de gestion qui me lisent mais c’est pas le job le plus fun de la terre) et elle est douée de ses mains, son coté artistique la pousse à commencer à faire deux trois tresses avec les crins de son cheval pour en  faire des bracelets … ils ont rapidement leur petit succès auprès de son cercle d’amis qui en demandent à leur tour … et puis le bouche à oreille fait bien son job puisque c’est la femme de Michel Robert qui va commander des bracelets pour son mari qui va décider Laura à se lancer dans le grand bain ! Alliant ses trois passions pour le commerce, l’art et la création et les chevaux, Laura ne peut qu’être fière du fruit de ses 8 ans de travail. Associée à une grande maison de joaillerie qui lui fait toutes les montures des bijoux, Laura fait tout elle même ! Ce n’est que depuis peu qu’elle a agrandit son « équipe » avec une nouvelle tête pour la soulager dans son travail quotidien !

La confection d’un bracelet prend à peu près 3 jours (suivant le nombre de commandes). Dans la Maison Ausica, tout est entièrement fait à la main – dans les mains de Laura d’ailleurs – dans un soucis d’extrême respect du matériau et tout fait en France.

La première journée est consacrée au tri des crins. Quand Laura reçoit les crins pour une commande, ils sont tous examinés un par un, pour être sur qu’ils soient tous de la même longueur et pas abimés, ils sont également peignés !

Ils sont ensuite passés dans différents bacs pour être lavés soigneusement, puis sont traités notamment contre les odeurs et autres bactéries … Vient ensuite l’étape du séchage puis la mise en résine.

Le lendemain c’est parti pour le tressage, suivant la difficulté du modèle il faut compter entre 1h et 4h de travail.

Une fois le tressage terminé, le bracelet est résiné, viennent ensuite les finitions, les petites retouches pour qu’il soit le plus parfait possible !

Il y en a pour tous les gouts, toutes les couleurs et tous les budgets !

Chaque bijou est entièrement réalisé à la main, il est unique car même tressé avec le même morceau de crin, deux bijoux n’auront pas du tout le même rendu. Aucun crin n’est identique, ils ont des nuances qui se mélangent et se confondent.

Le crin de cheval a toujours été utilisé, depuis ses débuts au 19eme siècle pour sublimer de belles pièces de mobilier de luxe et de décoration comme des coussins brodés ou des meubles de salon. Le crin de cheval joue également un role important dans le monde de la musique en étant notamment une des pièces maitresses des archets des violonnistes !

Alors voilà, c’est donc hyper chic d’avoir un joli bijou en crin de cheval sur le poignet ! Les collections Ausica suivent les tendances de la mode, aussi, Laura met un point d’honneur à renouveler souvent ses collections pour avoir toujours plus de choix et des bijoux intemporels à proposer aux cavaliers et à ceux qui vivent de près ou de loin dans ce milieu équestre.

Techniquement, c’est très simple, pour se lancer, le plus dur est de choisir son modèle : personnellement j’ai fait une confiance aveugle à Laura, et j’ai adoré la petite manille et le tressage fin qu’elle a choisi pour mon bracelet. Il y a énormément de choix de fermoirs, féminin ou masculin, épais ou fin discret ou plus visible … Le tressage est aussi à choisir, du plus simple au plus complexe, du plat, du rond du carré … il y a vraiment de belles combinaisons à choisir.

Donc une fois ton choix fait, il faut prélever une mèche de crins sur la queue de ton cheval, idéalement à un endroit un peu caché pour ne pas avoir un trou béant ! Pas besoin de 10kg de crins, l’équivalent d’une largeur de doigt suffit amplement – il faut savoir que les crins de la queue repoussent de 20 à 30cms par an ! Il ne faut surtout pas mettre de démêlant dessus avant, ni laver la queue – une fois LA mèche choisie, attachez les crins par le haut, ne les tressez surtout pas et vous envoyez le tout en les roulant en large boucle directement à l’atelier : MAISON AUSICA, FERME DE VILLERS, RUE PASTEUR 60600 ERQUERY (FRANCE)

Il suffit ensuite de mesurer son poignet, tout est indiqué ici pour la procédure !

Dans l’utilisation quotidienne, même s’il est conçu pour être le plus robuste possible, ces bijoux craignent la douche et surtout les savons et shampoing, mais aucun problème pour les porter H24 ni pour se laver les mains !

C’est un bijou de « luxe » il faut en prendre soin !

Pour commander c’est par ici : www.ausica.fr

Laura fait énormément de gros salons comme EquitaLyon, Le salon du cheval de Paris, le Jumping de Bordeaux … l’occasion rêvée de la voir en vrai de pouvoir avoir un bel aperçu de ses collections ! Si tu ne veux pas attendre, rdv sur son site pour passer ta commande !

Si le mien vous plait, c’est le modèle Manilla : prix 145€.

LovetoLove

Nana-cerise

Crédit photo : Maison Ausica & MK Photographie the best and only one  n’hésitez pas à la contacter pour tout besoin de shooting !

Autres articles à ne surtout pas manquer !

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • Maison Ausica
  • bracelet en crins de cheval
  • bijou en crins de cheval 
  • Ausica
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.