#169 J’ai testé pour vous … l’enrenement Patrick – Jump’in

Hello les petites mouches, planète bordelaise en effervescence à l’approche du Jumping de Bordeaux … J-1 semaine tout pile // Stress level maximum d’arriver à tout boucler dans les temps pour faire un joli stand et un joli défilé le jeudi soir et aussi préparer correctement la nouveauté produit… enfin tout ça tout ça quoi – la routine des salons me direz vous … comme quoi même après (déjà) 4 ans c’est toujours la méga angoisse de rater un truc !

En attendant d’avoir mon ulcère à l’estomac, cette semaine, je vous présente l’enrênement « Patrick » de chez Jump’in ! Ne me demandez pas pourquoi il s’appelle comme ça – c’est un mystère … peut être un Patrick à la R&D chez Jump’in ?

Mais bref, cet enrênement s’utilise à la longe ou monté, sur le plat ou pour sauter des cavaletis !

Je l’ai essayé monté et en longe et c’est en longe que j’ai préféré, car je ne suis pas très branchée enrênement pour monter – mon coté un peu wilde and free sûrement mais au moins je peux en parler en connaissance de cause. Au naturel, mimi le rebelle a un port de tête très haut, l’idée dans une séance de longe ou d’un stretching sur le plat c’est de l’amener à se relâcher avec son bout du nez le plus bas possible tout en gardant l’équilibre et la propulsion.

L’enrênement Patrick permet de lui donner une orientation vers le bas, surtout à la longe, pour l’aider à bien muscler ses lombaires !

Ce qui m’a plu c’est le concept avec le point d’attache décalé de la têtière, la pression ne se fait donc pas sur les cervicales mais plutôt sur l’encolure !

Ensuite il y a le coté bi-matière : des élastiques pour permettre au cheval de vivre à l’intérieur de enrênement, lui indiquer l’orientation sans trop le contraindre avec une rigidité qui serait amenée par du cuir ou de la corde par exemple et du cuir en partie basse pour faire ses réglages et l’accrocher à la sangle.

Plusieurs réglages sont possibles grâce à cinq anneaux qui permettent d’ajuster facilement et rapidement même au cours d’une même séance son enrênement suivant ce que l’on recherche.

Enfin, le fait que Patrick ne soit pas accroché au mors permet d’agir non pas sur la bouche mais sur l’encolure et de favoriser la prise de tension du cheval.

Cet enrênement permet de travailler son cheval dans le bon sens et de développer sa musculation sans le mettre dans la contrainte.

Pour ceux qui l’utilisent à la longe, lorsque votre cheval est très orienté vers le bas, soyez vigilant à ce qu’il ne se prenne pas les pieds dedans ! Les réglages se font au fur et à mesure des séances, n’allez pas brancher l’enrênement à l’anneau le plus court dès la première séance … N’oubliez pas non plus de faire une bonne détente avec l’enrênement lâche ou même pas branché pour laisser aux muscles le temps de se chauffer et au cheval de s’exprimer un peu !

Prix : 105 € à retrouver chez les revendeurs Jump’in comme Ohlala Sellerie

Retrouvez mon précédent article sur les nouveautés Jump’in —> juste la <—

 

 

Enjoy your ride les petits crustacés, passez un bon week end !

With Love

Nana-Cerise🍒

Crédit photo :  Marine Kerfant –  MK Photographie  n’hésitez pas à la contacter pour toute demande de shooting !

Autres articles à ne surtout pas manquer !

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • jump’in
  • enrenement Patrick
  • enrenement longe 
  • enrenement jump’in

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.