#82 j’ai testé pour vous … la iJump de CWD

Les nouvelles technologies nous entourent et animent plus ou moins malgré nous notre quotidien. C’est parti pris, soit on décide de surfer sur la vague, soit on préfère se mettre en retrait et louper le coche. Dans le milieu équestre, on voit fleurir de nombreuses avancées technologiques qui permettent d’analyser, de comprendre, stocker des données pour être toujours au plus juste du bien-etre et d’optimiser les compétences sportives de notre poupou.

Depuis 4 ans, CWD, sellier haut de gamme leader mondial, participe à la performance sportive des cavaliers de haut-niveau. CWD œuvre dans ce sens et a lancé tout récemment une petite bombe dans le monde traditionnel de la selle : la iJump.

Cette première selle connectée est le fruit du travail de 11 personnes et 1,2 millions d’euros d’investissements. Je pose ça là comme ça juste histoire de vous montrer que c’est pas juste un « gadget » comme certains peuvent le penser, non non c’est 4 ans de travail, je ne sais pas si vous vous rendez-compte le nombre de neurones et de gouttes de sueur qui ont planché sur ce projet ! L’idée est simple : comment récolter des informations clés les parcours qui aideront à améliorer les performances sportives du cheval et du cavalier ? Par informations clés, je te parle de données que le monde du commun des mortels est capable de comprendre et d’interpréter facilement, ce ne sont pas des données méta-béta compréhensibles par uniquement les geeks qui ont fait 10 ans de code et qui savent que cette suite de symboles :;<( ! veut dire !

Au menu des festivités, on a donc plusieurs grandes lignes qui sont analysées :

  • la vitesse : tout le monde a compris, c’est donc la vitesse à laquelle tu galopes, mesurée en mètres par minute.
  • la régularité : analyse de la régularité de tes foulées, croissantes, décroissantes ou bien constantes.
  • la symétrie à l’abord des obstacles, permet de savoir si le cheval pousse bien sur ses deux postérieurs de manière symétrique. Très bon indicateur qui permet de vite détecter des soucis de santé sur le long terme !
  • l’abord : permet d’analyser les 3 dernières foulées de l’abord
  • la reprise : sous forme de décompte et permet de voir combien de foulées sont nécessaires pour retrouver l’équilibre.

Et ouai les gars, plus la peine d’essayer de tricher ou de se regarder monter, avec la iJump sous les fesses, quand ton coach va te hurler dessus que tu n’avances pas c’est plus la peine de lui raconter la messe alors que tu es à 150m minute, preuve à l’appui !

Concrètement, comment ça marche ? C’est du genre ultra simple, tout d’abord tu télécharges l’appli IJump (dispo sur App Store et google play store à partir de la semaine prochaine), ensuite tu synchronises par bluetooth ton téléphone et ta selle et c’est parti.

Les capteurs sont situés dans le pommeau de la selle, c’est grâce à eux que toutes les données sont recueillies, transmises au niveau du troussequin, et, étudiées ensuite par un « algorithme CWD qui analyse la locomotion du cheval en détectant des événements puis en calculant des paramètres significatifs de la locomotion du cheval. La traduction de ces données en variables concrètes permet d’apporter des données chiffrées au ressenti des cavaliers en les visualisant sur l’application » (oula je sens que je vous ai perdu dans les explications techniques là) Pas de panique, en gros, l’appli te traduit tout ce micmac de geek en données chiffrées que tout le monde peut comprendre EASY !

Pour faire ça bien, il te faut une petite âme, charitable (un jules qui traine sur le bord de la carrière par exemple) qui est ok pour te filmer. Le film combiné à l’application permet d’avoir une analyse imagée en temps réel de ton parcours / travail à la maison. Les capteurs se mettent en route après un premier saut, c’est le mouvement du garrot qui les déclenche. Ensuite tu fais ton petit parcours comme si de rien n’était et tu passes à la visualisation pour mettre des données chiffrées sur ton ressenti de cavalier. L’appli fonctionne également sans film, tu as simplement les données en tant réel mais pas d’images à coller dessus.

Les films sont tous stockés sur un cloud qui te permet un suivi de tes séances, pour pouvoir les re-regarder à la maison, avec ton coach ou autre. Tu peux te rendre compte plus facilement des problèmes récurent que tu rencontres et, si tu montes plusieurs chevaux voir si c’est (toujours) la faute du cheval ou si par hasard tu n’y serai pas pour quelque chose un peu !

Je te propose le résumé de ma séance, illustré à merveille par les explications de Corentin de chez CWD, si après ça tu n’as toujours pas compris je ne peux plus grand chose pour toi haha  :

En ce qui me concerne : j’ai bien évidemment adoré cet essai. J’étais un peu sceptique il faut l’avouer quand j’ai découvert la iJump au mois de mai. Je me suis « ouai bof, encore un gadget qui ne va pas nous aider à déscotcher du télephone » et puis bon comme j’adore les nouveautés et j’aime bien me faire un avis après essai -> ne jamais juger avant d’avoir testé les moules. C’était donc une très belle surprise, bon déjà, j’étais super bien sur la selle. Très confortable et adaptée à la morphologie de mon cheval (coup de bol il est plutôt du genre difficile à seller), j’ai de suite trouvé ma position et me suis sentie très à l’aise. Corentin, responsable de la commercialisation de la iJump et Andy, en charge de la communication ont gentiment fait le déplacement jusqu’à mes écuries pour me présenter au mieux la iJump et prendre le temps de l’essai. Aucune pression donc ni pour moi car c’était une séance de travail et pour Poupou qui évoluait tranquillement en terre connue !

Corentin lance donc la vidéo et je fais mes petits enchainements comme si de rien n’était. On debrief au fur et à mesure, Corentin me donne toutes les informations qui sont enregistrées et qui me permettent de mieux travailler mes sauts d’après. Je me suis vite prise au jeu, voulant faire ma bonne élève, j’ai surtout travaillé sur la régularité de mes foulées et la qualité de mon galop, que je voulais proche des 350m/minute qu’on nous demande en parcours.

A la fin de la séance, Corentin me propose de faire plusieurs tours de galop à 400 m/minute, difficile à évaluer, dans le fond on sait qu’il faut galoper comme des malades mais dans la réalité c’est très difficile de jauger sa vitesse et d’être pile-poile dans le bon tempo ! Evidemment, je me suis manchée, pensant être sur le grand prix de diane, j’étais beaucoup trop vite !

Ces données sont un outil précieux pour progresser et te rendre compte des bourdes que tu peux faire. Je trouve que c’est génial pour les cavaliers amateurs, il faut bien se l’avouer, on n’a pas tous été touché par la grâce de l’équitation et on a deux trois progrès à faire. Cette selle permet de voir de ses propres yeux ce qui cloche, par exemple dans la régularité du galop, la vitesse et la qualité de son abord. On se rend bien compte si à 3 foulées de l’obstacle on casse le galop ou si on jette poupou dedans de peur qu’il ne passe pas de l’autre coté de lui même ! Il n’y a rien de plus efficace que de voir nos propres erreurs pour s’obliger à les corriger et rectifier le tir pour le parcours d’après. Je suis donc convaincue de l’aide précieuse que cette selle peut offrir aux cavaliers qui veulent bien entendre les critiques et tout faire pour s’améliorer.

Il faut cependant garder à l’esprit que cette selle est une aide et ne va en aucun cas révolutionner ton équitation. Sorry de te l’annoncer mais tu ne vas pas te transformer en Kevin Staut en montant avec une fois par semaine, il faut également se faire confiance et croire en ses propres ressentis. La iJump est un incroyable outil mais ne remplacera jamais un travail bien construit dans le temps et la notion de feeling qu’on a à cheval.

Ce petit bijou de cuir est disponible à la location seulement. Pour des raisons évidentes d’évolution technologiques qui la rendrait obsolète rapidement, CWD a opté pour une formule de leasing sur 3 ans. Ce système permet de rendre la selle plus accessible en terme de prix et de présenter certains avantages non négligeables : permet de changer la selle tous les 3 ans, lutter contre l’obsolescence, meilleures garanties dans le contrat, toutes les réparations prises en charge, un iPhone 7 fourni et plein d’autres cadeaux cwd offerts pour les 100 premiers qui s’équipent avec la iJump.

Prix du premier loyer : 560€, puis 170 € par mois pendant 3 ans. Pour les essais, c’est par ici : https://cwdsellier.com/fr/fr/pages/essai-ijump

LovetoLove

Nana-Cerise

Merci à Andy pour ces belles photos -> best equestrian photographer in the world ! 

ijump cavalcades by nana cerise12

Autres articles à ne surtout pas manquer !

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • iJump
  • selle connectée 
  • ijump cwd
  • CWD
  • nouvelles technologies 
Publicités

6 réflexions sur “#82 j’ai testé pour vous … la iJump de CWD

  1. Elsa dit :

    Super article ! Comme d’habitude. Du coup, l’investissement est quand même beaucoup plus important que pour le Equisense.. qui certes ne te donne pas d’indication normative (ce que tu dois ou ne dois pas faire) pour l’obstacle.
    Ils ont prévu quelque chose pour le dressage ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.